Poème 'Ma rose' de ATOS

Ma rose

ATOS

Ma Rose,
A ma main qui se pose
Ton regard s’oppose.
Si croquer cette fleur sans doute je songeais
Le parfum de la rosée me laisse deviner
que ce bouton de rose depuis le jour m’attendait.
Sur ta main qui se pose mes lèvres se déposent.
Et si, souvent, d’effeuiller, ton cœur je rêvais,
Ce soir, la douceur de mes gestes te laisse supposer
la couleur d’un ciel sous lequel je suis venue me livrer.
A ta corolle déployée j’apporterai la caresse d’un brûlant soleil
et par la force de mon souffle d’un pollen sacré je la poudrerai.
Je te ferai entendre battre ma sève,
Tu pourras alors croître et me supplier.
Nous connaîtrons ainsi l’âme de la sauvage roseraie.
Et c’est sur un lit de pétales éparpillés
Que nous apprendrons émerveillées
Que le plus beau des plaisirs est le désir d’aimer.
Je supplierai alors tes yeux de ne jamais oublier
La lumière de ce jardin dans lequel,
Depuis toujours,
Je t’attendais.
Puisqu’en toi mon regard s’est posé,
Belle rose,
Ta main éclose, ce soir m’a tentée.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Bonjour, Très joli poème, j'aime beaucoup.
    Il y a juste une toute petite rectification à faire, en partant du bas à la 7ème ligne : je supplierai alors tes yeux "de ne" (au lieu de "ne ne"). Cette petite remarque est dite amicalement, j'espère qu'elle ne vous vexera pas.

  2. C'est corrigé :-)

  3. MERCI A VOUS DEUX !!!
    Alexandre excuse moi, tu connais ma précipitation....

  4. Petite erreur " le parfum de la rosée"...la lecture était agréable....merci!

  5. Atos ,merci encore un très beau poème comme celui qui dira aime la pomme

  6. Chacun a sa rose et elle est unique.Tres fort en mots et léger à la fois :fragilité de la fleur

  7. ;)
    Aux roses et aux jardins anglais !

    "Tu m’a appris à aimer comme on aime les roses.
    Qu’attend-on d’une rose sinon d’être ce qu’elle est ?…"

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS