Poème 'Soleil de face' de ATOS

Soleil de face

ATOS

Si tu pousses ma porte déchausse toi de la mort.
entre et demande moi
si le silence d’un tombeau à la valeur du ciel.

Si tu t’ouvres à moi
c’est que que tu portes en toi
toujours une fenêtre.

Sur l’océan de ta mémoire
l’innocence de ta sagesse
entrouvre la parole de mon berceau.

Si tu pousses ma porte
c’est que le livre des rivières
aura su te détourer de l’ignorance de la rue.

Si tu pousses ma porte
c’est que la vie nous embrasse
le soleil de face nous fera nue.
toi, moi,
…cette inconnue.

Photographie de Sarah Boutinon-Tharse - "face à la foi" - © - Saint-Sépulcre, Jérusalem, Israël, 2015

Photographie de Sarah Boutinon-Tharse - "face à la foi" - © - Saint-Sépulcre, Jérusalem, Israël, 2015

Poème préféré des membres

VVAL et FAB ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

  1. "détourer" ? détourner plutôt?

  2. J'aime beaucoup.

  3. @ vval : merci l'ami ;) !
    @landry: tu lis bien : détourer.

  4. "détourer" ? qu'est-ce que ça signifie ? c'est pas dans les dico ...néologisme ?

  5. Très beau. Merci :)

  6. @Fab : merci chère Fabienne

    @ landry : détourer : "L'action de détourer est réalisée par les infographistes qui vont extraire une partie d'une image, en en délimitant le tour, pour la remplacer par une autre image, et créer un nouvel ensemble visuel. "

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS