Poème 'Patrice Lumumba' de turia

Patrice Lumumba

turia

Ce 30 juin 2018 ce fut une belle journée
Enfin Bruxelles rendait hommage à un grand homme
Patrice Lumumba, héros de son peuple
Et de la classe ouvrière toute entière
Auquel le bourgmestre Close inaugure enfin
Une place et une statue
Belle reconnaissance des erreurs et crimes
Perpètre par leurs aïeux
Que cela pourtant ne nous fassent pas oublié
Les circonstances de ce meurtre
Assassinat commandité
Par le colonialiste et l’impérialiste
Mon devoir, notre devoir,
C’est aussi de se souvenir de lui
De son combat
Donc paraphrasant Zola et Frantz Fanon
J’accuse, nous accusons, l’Afrique accuse
Les créatures de l’union minière
La Belgique de cet attentat
Eux qui revendiquaient leur haine
Pour cet homme intègre
Libérateur du joug colonialiste
Et sa lutte pour l’indépendance
Et l’intégrité du territoire
J’accuse, nous accusons, l’Afrique accuse
Les grandes sociétés impérialistes,
Le trust du cuivre d’assassinat
Du libérateur de l’Afrique
J’accuse, nous accusons, l’Afrique accuse
Les Etats-Unis de complot,
Pour garder la mainmise
Sur le potentiel énergétique de ce pays
J’accuse, nous accusons, l’Afrique accuse
Le secrétariat de l’ONU
Pour avoir couvert cette entreprise
J’accuse, nous accusons, l’Afrique accuse
Les mercenaires de l’occident
Klondji, Monongo, Mobutu,
N’dele, Kandolo, Tsombè, Kasavubu
Bourreaux du peuple congolais
Patrice Lumumba,
Connaissaient ses assassins
Les dénonçaient, constamment
Les nommaient, les vilipendaient
Ils croyaient naïvement en finir avec lui
Patrice Lumumba est devenu
Un héros légendaire
D’un Congo en définitive victorieux
Après Mulele et tant d’autres
Un autre dirigeant est apparu qui a chassé la clique de Mobutu
Laurent Kabila, lui aussi finira assassiné
Par les mêmes profits d’autrefois
N’oublions pas ces paroles de Lumumba
Il n’y a pas de compromis avec les ennemis de la liberté
Même chez nous, soyons vigilants,
Le vent d’ouest amène la pluie,
La bourrasque, la tempête
Le meurtre, l’assassinat,
Les attentats, les guerres
Regardez, la bête immonde à resurgit partout en Europe
Fruit de l’incurie de l’ordo-libéralisme

TOTO
inspiré par le livre de Frantz Fanon, écrit sur l’aliénation et la liberté, la découverte/poche pg 656 à659

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

turia

Image de turia

Nom : AGRO

Prénom : Salvatore

Naissance : 11/12/1953

Présentation : Textes écrits par la furie de transmettre mes sentiments sur plusieurs sujets, je ne suis pas un poète je m'en ai pas la capacité,ni la formation pour ce faire, mais ces textes sont appréciés...

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS