Poème 'N’es-tu pas notre géométrie…' de Rainer Maria RILKE dans 'Les fenêtres'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Rainer Maria RILKE > N’es-tu pas notre géométrie…

N’es-tu pas notre géométrie…

Rainer Maria RILKE
Recueil : "Les fenêtres"

N’es-tu pas notre géométrie,
fenêtre, très simple forme
qui sans effort circonscris
notre vie énorme ?

Celle qu’on aime n’est jamais plus belle
que lorsqu’on la voit apparaître
encadrée de toi ; c’est, ô fenêtre,
que tu la rends presque éternelle.

Tous les hasards sont abolis. L’être
se tient au milieu de l’amour,
avec ce peu d’espace autour
dont on est maître.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Théorie sans théorèmes
    ----------------------------------

    Un barde rêvait de géométrie,
    Séduit par un corps aux troublantes formes ;
    Ah, mais comment en formuler la norme,
    Par quoi cet espace est-il circonscrit ?

    Une autre survint, encore plus belle.
    Le barde, quand il la vit apparaître,
    En resta saisi, devant sa fenêtre,
    Ainsi qu'un ascète en transe éternelle.

    C'est géométrique ? On pourrait peut-être
    Ainsi calculer la loi de l'amour ?
    Si c'est comme ça, je passe mon tour,
    Je ne me prends pas pour un géomètre.

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS