Poème 'Sérénade triste' de Émile NELLIGAN dans 'Émile Nelligan et son œuvre - Tristia'

Sérénade triste

Émile NELLIGAN
Recueil : "Émile Nelligan et son œuvre - Tristia"

Comme des larmes d’or qui de mon coeur s’égouttent,
Feuilles de mes bonheurs, vous tombez toutes, toutes.
Vous tombez au jardin de rêve où je m’en vais,
Où je vais, les cheveux au vent des jours mauvais.

Vous tombez de l’intime arbre blanc, abattues
Ça et là, n’importe où, dans l’allée aux statues.
Couleur des jours anciens, de mes robes d’enfant,
Quand les grands vents d’automne ont sonné l’olifant.

Et vous tombez toujours, mêlant vos agonies,
Vous tombez, mariant, pâle, vos harmonies.
Vous avez chu dans l’aube au sillon des chemins ;

Vous pleurez de mes yeux, vous tombez de mes mains.
Comme des larmes d’or qui de mon coeur s’égouttent,
Dans mes vingt ans déserts vous tombez toutes, toutes.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Mélancolie d'Émile
    --------

    Larmes de Nelligan comme une eau de fontaine,
    De tristesse inconnue ton âme est souvent pleine.
    Que soit couvert le ciel ou luise le soleil,
    Tu n'en parleras point, car pour toi, c'est pareil.

    Ta muse cependant chante en ces jours de peine,
    Comme chante en ses pleurs la petite sirène ;
    Quand le grand vent d'automne a fait l'arbre vermeil,
    Murmure le feuillage avant son grand sommeil.

    Cher rhapsode, ton coeur est un nuage blanc ;
    L'onde la plus sereine est portée dans ses flancs,
    Que l'on goûte plus tard, en poèmes traduite.

    Hélas, qu'en advint-il ? ton âme se troubla ;
    Sur l'humide papier, l'écriture trembla,
    Reflétant la douleur de tes vingt ans en fuite.

Rédiger un commentaire

Émile NELLIGAN

Portait de Émile NELLIGAN

Émile Nelligan (24 décembre 1879 à Montréal – 18 novembre 1941 à Montréal) est un poète canadien (québécois). Disciple du symbolisme, il a été profondément influencé par Octave Crémazie, Louis Fréchette, Charles Baudelaire, Paul Verlaine, Arthur Rimbaud, Georges Rodenbach, Maurice Rollinat et Edgar Allan Poe. Parmi les... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS