Poème 'Têtes de néant' de leutcha

Têtes de néant

leutcha

Têtes promises au profondeur du néant
têtes d’orgueilleux et fragiles vivants
portant matin et soir le beau flambeau
des espérances sans cesse en chute libre
buvant à la longue table du temps
l’amère coupe des jours en ébullition
de la fille totalement en noir
en œuvre dans des vases de terre

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS