Poème 'Une aube étrange' de julien06

Une aube étrange

julien06

Une aube étrange s’est levée
Sur le pays des enfants tristes,
Sur l’autel de l’apocalypse
L’innocence fut sacrifiée.

Les va-t-en-guerre les charognards
Attendaient la putréfaction
Introduisant la subversion
Au plus profond de nos mémoires.

Un contingent d’ombres féroces
Se partagea le territoire,
Autodafés et purgatoire,
Les prémices de morts atroces.

Dans un orgasme synthétique
Vibra la foule endoctrinée
La répression fut orchestrée
Par un pouvoir charismatique.

La propagande médiatique
Arme de l’asservissement,
Le cerveau meurt d’épuisement,
De lobotomie méthodique.

L’avidité est sans scrupule
Et n’admet pas de concession
Guérilla et abnégation.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS