Poème 'Versailles' de Théophile GAUTIER dans 'La Comédie de la Mort'

Versailles

Théophile GAUTIER
Recueil : "La Comédie de la Mort"

Versailles, tu n’es plus qu’un spectre de cité ;
Comme Venise au fond de son Adriatique,
Tu traînes lentement ton corps paralytique,
Chancelant sous le poids de ton manteau sculpté.

Quel appauvrissement ! quelle caducité !
Tu n’es que surannée et tu n’es pas antique,
Et nulle herbe pieuse au long de ton portique
Ne grimpe pour voiler ta pâle nudité.

Comme une délaissée, à l’écart, sous ton arbre,
Sur ton sein douloureux croisant tes bras de marbre,
Tu guettes le retour de ton royal amant.

Le rival du soleil dort sous son monument ;
Les eaux de tes jardins à jamais se sont tues,
Et tu n’auras bientôt qu’un peuple de statues.


1837

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Les parcs et les châteaux peuvent ressusciter.
    Sitôt que le passant les trouve sympathiques,
    On en reconstitue les gazons, les portiques
    Et les chemins bordés de beaux portraits sculptés.
    *
    Des visiteurs venus d'innombrables cités,
    Les gens de l'Outre-Manche et de l'Outre-Atlantique,
    Et ceux des bords du Rhin et de l'Adriatique
    Viennent en rangs serrés pour voir et visiter.
    *
    Une foule joyeuse, à l'ombre de tes arbres
    Écoute la chanson des fontaines de marbre ;
    Plus d'une belle femme y conduit son amant.
    *
    Même si ce pays a d'autres monuments,
    Ta gloire et ton renom toujours se perpétuent,
    Et nous aimons flâner sous l'oeil de tes statues.

Rédiger un commentaire

Théophile GAUTIER

Portait de Théophile GAUTIER

Pierre Jules Théophile Gautier est un poète, romancier, peintre et critique d’art français, né à Tarbes le 30 août 1811 et mort à Neuilly-sur-Seine le 23 octobre 1872 à 61 ans. Né à Tarbes le 30 août 1811, le tout jeune Théophile garde longtemps « le souvenir des montagnes bleues ». Il a trois ans lorsque sa famille... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto