Poème 'Vues des Anges, les cimes des arbres peut-être…' de Rainer Maria RILKE dans 'Vergers'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Rainer Maria RILKE > Vues des Anges, les cimes des arbres peut-être…

Vues des Anges, les cimes des arbres peut-être…

Rainer Maria RILKE
Recueil : "Vergers"

Vues des Anges, les cimes des arbres peut-être
sont des racines, buvant les cieux ;
et dans le sol, les profondes racines d’un hêtre
leur semblent des faîtes silencieux.

Pour eux, la terre, n’est-elle point transparente
en face d’un ciel, plein comme un corps ?
Cette terre ardente, où se lamente
auprès des sources l’oubli des morts.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Inversion
    ----------------

    Un archange que l'âge a rendu vénérable
    Entre en méditation, tête en bas, suspendu,
    Chauve-souris géante, aux branches d'un érable,
    Dont, jusqu'à nouvel ordre, il n'est pas descendu.

    La matière à ses yeux devenant transparente,
    Son regard porte loin, vers les points cardinaux,
    Avec, il faut le dire, une exception marquante :
    Grouillant de toutes parts, il voit des neutrinos.

Rédiger un commentaire

Rainer Maria RILKE

Portait de Rainer Maria RILKE

Rainer Maria Rilke (de son nom patronymique René Karl Wilhelm Johann Josef Maria Rilke) est un écrivain autrichien, né le 4 décembre 1875 à Prague, mort le 30 décembre 1926 à Montreux, en Suisse. Il vécut à Veyras de 1921 à sa mort. Il est surtout connu comme poète, bien qu’il ait également écrit un roman, « Les... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto