Poème '04.02' de ATOS

04.02

ATOS

C’est la nuit que je redoute
lorsqu’elle avance en sommeil
Lorsqu’elle souffle comme un ombre sur la lumière de la vie
La nuit est évidence pour ceux qui ne souffrent pas
Ils dorment et moi j’attends le jour, le seul ami qui reviendra.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS