Poème '07 – L’Automne' de Francis VIELÉ-GRIFFIN dans 'La Légende ailée de Wieland le forgeron'

07 – L’Automne

Francis VIELÉ-GRIFFIN
Recueil : "La Légende ailée de Wieland le forgeron"

Avec le même geste fou
Que fait la faux
Parmi les seigles roux,
D’Est en Ouest,
Le vent d’automne passe
Par bouffées larges,
Couchant les cimes en courroux,
Rayant le ciel des feuilles qu’il chasse
Vers la mer vaste;

Et vers la mer,
D’Est en Ouest, le long du Val-des-Loups,
Les guerriers dévalent
Au cliquetis des fers,
Passent en rafales
Vers l’exode et la guerre aventurière ;
Du Nord au Sud,
Rayant le ciel gris bleu que l’ouragan dénude,
L’essor des grands oiseaux croise le vol des vents,
Et sur la mer, là-bas,
Un vol de barques
Rejoint à l’horizon le vol des cygnes…

L’automne se lève,
Et l’on entend sous bois son arc ;
Les jours déclinent…

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Francis VIELÉ-GRIFFIN

Portait de Francis VIELÉ-GRIFFIN

Francis Vielé-Griffin, né aux États-Unis à Norfolk (Virginie) le 26 avril 1864 et mort le 11 décembre 1937, est un poète symboliste français. Fils du général Viélé , il conserva sa nationalité américaine. Installé en Touraine il termina sa vie dans le Périgord où ses filles s’étaient mariées. Avec Gustave Kahn, il... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS