Poème '06 – D’autres viendront par la prée…' de Francis VIELÉ-GRIFFIN dans 'La Partenza'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Francis VIELÉ-GRIFFIN > 06 – D’autres viendront par la prée…

06 – D’autres viendront par la prée…

Francis VIELÉ-GRIFFIN
Recueil : "La Partenza"

D’autres viendront par la prée
S’asseoir au banc de la porte;
Tu souriras belle et parée,
Du seuil, à ta jeune escorte:

Ils marcheront à ta suite
Aux rayons de ton printemps
- Qu’ont-ils à courir si vite?
Moi, j’eus, aussi, leurs vingt ans

Ils auront tes sourires
Et ta jeunesse enchantée…
Qu’importe? qu’en sauront-ils dire:
Moi seul, je t’aurai chantée.

1899

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Ange égaré
    -----------------

    Un pauvre ange s'est égaré,
    Il vole au-dessus de la porte.
    Aucun archange ne l'escorte,
    Que cet ange est désemparé !

    Il devait aller à la suite
    D'un compagnon, dans le printemps;
    Mais, trop léger et trop distant,
    Ce compagnon volait trop vite.

    Notre ange porte, sans sourire,
    Le pain du fournil enchanté ;
    Il ne put rire ni chanter,
    Plus triste qu'on ne peut le dire.

Rédiger un commentaire

Francis VIELÉ-GRIFFIN

Portait de Francis VIELÉ-GRIFFIN

Francis Vielé-Griffin, né aux États-Unis à Norfolk (Virginie) le 26 avril 1864 et mort le 11 décembre 1937, est un poète symboliste français. Fils du général Viélé , il conserva sa nationalité américaine. Installé en Touraine il termina sa vie dans le Périgord où ses filles s’étaient mariées. Avec Gustave Kahn, il... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS