Poème 'Aphélie' de ATOS

Aphélie

ATOS

Entre la pierre et l’ombre réside l’espace du monde ,
un chemin de surface où l’œil creuse son passage.

A cette ligne se hisse
sa main,
étirant la mine,
à ce point.

Rien n’est immobile.
Tout est à porter,
de l’humain.

Du point, de la ligne, au chemin
l’ombre prolonge la surface du monde
et l’espace se jette dans nos mains.

"Aphélie" - Numérisation encre et pastels - Astrid SHRIQUI GARAIN

"Aphélie" - Numérisation encre et pastels - Astrid SHRIQUI GARAIN

Poème préféré des membres

VVAL a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Superbe ATOS, Nos mains ouvertes à tous les possibles. Merci

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS