Poème 'Appart thé' de ATOS

Appart thé

ATOS

Lorsque les dames se réunissent
C’est bien souvent en Appart thé.
Elles parlent de leurs charmes
Et jugent de leurs bienfaits.

*

Moi j’ai le corps sage !

*

Quel grand dommage…, à votre âge !

*

Moi j’ai le corps beau !

*

Voilà l’augure de temps chaud !

*

Je me contente d’un corps accord !

*

Tempérament en bataille et votre cœur s’endort !

*

J’ai le plus souvent le cœur aux nerfs !

*

C’est que votre cœur, Madame, chatouille vos arrières !

*

J’avoue que j’ai bien des fois le corps ailleurs !

*

Cela explique vos visites au marchand de couleurs !

*

Moi, j’ai, et cela depuis toujours, le corps net !

*

C’est que,depuis toujours, vous ne dites que des sornettes !

*

Quant à moi, il me plaît d’avoir le corps nu !

*

Cela distille vos idées les plus tordues !

*

J’ai une amie que a le malheur d’avoir un corps recteur !

*

Il est pourtant des fautes qui ne sont pas des erreurs !

*

A quoi ressemble un corps billard ?

*

Il s’accommode d’idées noires.

*

Et l’une de s’écrier :

*

Un corinthien vaut mieux que le bon dieu sur un toit !

*

En toute corps « dualité », puis-je me permettre d’ajouter ?
L’abbé a un rut et le corps pue…

*

Je corrobore, vous permettez ?
Le coryphée comme il lui plaît, mais pour être tout à fait juste,
Lorsque le temps le permet, le corridor, quelquefois

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS