Poème 'Au Duc d’Anjou' de Paul SCARRON dans 'Poésies'

Au Duc d’Anjou

Paul SCARRON
Recueil : "Poésies"

(orthographe modernisé)

Précieux et Royal Bijou,
Second joyau de la Couronne,
Présent du Ciel, beau Duc d’Anjou,
Me prendrez-vous, si je me donne ?

Ne me croirez-vous point un fou,
De vous présenter ma personne,
Moy qui suis moins qu’un sapajou,
Moi chétif, qui déjà grisonne ?

Si pourtant vous le trouvez bon,
J’ose vous dire que ce don
Est très rare ; en voici la cause :

Qui Diable, hormis moi, pauvre Job,
Qui ne vais ni pas ni galop,
Vous peut offrir si peu de chose ?

(orthographe ancienne)

Precieux et Royal Bijou,
Second joyau de la Couronne,
Present du Ciel, beau Duc d’Anjou,
Me prendrez-vous, si je me donne ?

Ne me croirez-vous point un fou,
De vous presenter ma personne,
Moy qui suis moins qu’un sapajou,
Moy chetif, qui desja grisonne ?

Si pourtant vous le trouvez bon,
J’ose vous dire que ce don
Est tres-rare ; en voicy la cause :

Qui Diable, hormis moy, pauvre job,
Qui ne vai ni pas ni galop,
Vous peut offrir si peu de chose ?

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto