Poème 'Chanson : C’estoit assés de vos yeux…' de Paul SCARRON

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Paul SCARRON > Chanson : C’estoit assés de vos yeux…

Chanson : C’estoit assés de vos yeux…

Paul SCARRON

C’estoit assés de vos yeux pleins de charmes
Pour vaincre ma raison ;
Mais vous chantez encor ! ô quelle trahison !
Doit-on blesser ceux qui rendent les armes ?
Je voy bien que ma mort est tout vostre desir ;
He bien ! je meurs ; mais je meurs de plaisir.

Vous eussiez eu d’une mort plus cruelle
L’esprit plus satisfait ;
Mais pouviez-vous chanter et produire un effect
Qui fust contraire à vostre voix si belle ?
Ainsi, belle Phillis, contre vostre desir,
Je meurs, je meurs, mais je meurs de plaisir.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto