Poème 'Ave Maria' de Théophile GAUTIER dans 'Poésies nouvelles et inédites'

Ave Maria

Théophile GAUTIER
Recueil : "Poésies nouvelles et inédites"

Ave Maria ! Reine des cieux,
Vers toi s’élève ma prière !
Je dois trouver grâce à tes yeux,
C’est en toi, Vierge sainte, en toi que j’espère !
Mon fils consolait ma misère :
Il souffre, hélas ! il est mourant !
Comprends mes pleurs, toi qui fus mère ;
Rends-moi, rends-moi mon pauvre enfant !

Ave Maria, mon fils est beau
Et de lui je suis déjà fière ;
Bénis son modeste berceau.
C’est mon bien, mon unique bien sur la terre !
Si Dieu me frappe en sa colère,
Protège du moins l’innocent !
Exauce-moi, c’est une mère
Qui veut mourir pour son enfant !

Ave Maria ! — Mais, ô bonheur !
L’enfant renaît à sa prière
Ainsi qu’une brillante fleur !
Doux bienfait ! — Touchante bonté ! — Saint mystère !
« Regarde-moi pour que j’espère ;
Mon fils ! ton front est souriant ! »
Merci, merci, divine Mère,
C’est toi qui sauves mon enfant !

Ce poème était destiné  à être adaptée à l’Ave Maria de Schubert

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Théophile GAUTIER

Portait de Théophile GAUTIER

Pierre Jules Théophile Gautier est un poète, romancier, peintre et critique d’art français, né à Tarbes le 30 août 1811 et mort à Neuilly-sur-Seine le 23 octobre 1872 à 61 ans. Né à Tarbes le 30 août 1811, le tout jeune Théophile garde longtemps « le souvenir des montagnes bleues ». Il a trois ans lorsque sa famille... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto