Poème 'Baiser rose, Baiser bleu' de Théophile GAUTIER dans 'Un douzain de sonnets'

Baiser rose, Baiser bleu

Théophile GAUTIER
Recueil : "Un douzain de sonnets"

À table, l’autre jour, un réseau de guipure,
Comme un filet d’argent sur un marbre jeté,
De votre sein voilant à demi la beauté,
Montrait, sous sa blancheur, une blancheur plus pure.

Vous trôniez parmi nous, radieuse figure,
Et le baiser du soir, d’un faible azur teinté,
Comme au contour d’un fruit la fleur du velouté,
Glissait sur votre épaule, en mince découpure.

Mais la lampe allumée et se mêlant au jeu
Posait un baiser rose auprès du baiser bleu ;
Tel brille au clair de lune un feu dans de l’albâtre.

À ce charmant tableau, je me disais, rêveur,
Jaloux du reflet rose et du reflet bleuâtre :
« Ô trop heureux reflets, s’ils savaient leur bonheur ! »

Saint-Gratien, 25 juillet 1867.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Ange et porc
    ----------------

    Présentant le cochon qu'un blason portraiture,
    Un ange malchanceux, du haut du ciel jeté,
    Se console en voyant du monde la beauté,
    Et du palais du porc la sobre architecture.

    Car ce dieu des porcins,à la double figure,
    A son charmant minois d'un franc rose teinté,
    Son poil est rare et fin, rien de plus velouté,
    C'est un noble seigneur, d'imposante envergure.

    Orner un bel écu, ce n'est pour lui qu'un jeu
    Il sait que sable est noir et qu'azur, c'est du bleu ;
    Ainsi travaille-t-il, en son manoir d'albâtre.

    Pour la consolation de cet ange rêveur,
    Il lui propose un verre, il trinque à son bonheur,
    Ange et porc veilleront jusqu'à l'aube blanchâtre.

  2. Seigneur griffon d’or
    -------------------------

    C’est le Seigneur Griffon, puissante créature,
    Ange majestueux, du haut du ciel jeté,
    Dont le pelage d’or est de toute beauté,
    Dont est dure la griffe et forte l’ossature.

    Car ce monstre volant, à la noble figure,
    Par les vices du temps ne sera point tenté,
    Son corps et son esprit sont en bonne santé,
    Ses ailes dans le vent sont de belle envergure.

    Atteindre l’horizon, voilà quel est son jeu,
    Aller jeter un oeil sur le jardin de Dieu
    Aux beaux fruits rayonnants, aux terrasses fleuries.

    Pour la consolation de ce griffon rêveur,
    Dieu lui propose un verre, il trinque en son honneur,
    Et le diable s’invite en cette beuverie.

Rédiger un commentaire

Théophile GAUTIER

Portait de Théophile GAUTIER

Pierre Jules Théophile Gautier est un poète, romancier, peintre et critique d’art français, né à Tarbes le 30 août 1811 et mort à Neuilly-sur-Seine le 23 octobre 1872 à 61 ans. Né à Tarbes le 30 août 1811, le tout jeune Théophile garde longtemps « le souvenir des montagnes bleues ». Il a trois ans lorsque sa famille... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto