Poème 'Bilan' de turia

Bilan

turia

« Le communisme n’a jamais rien résolu »
Fort bien monsieur Théo Francken,
Voyons cela de plus près,
Les faits
Le libéralisme a apporté deux grandes choses
Premièrement il nous a sorti du féodalisme
Deuxièmement, il en dépit de ces belles promesses,
Il nous a enfermés et enchainés
Dans l’usine,
Dans des rapports de productions capitalistes
Ensuite le libéralisme a semé dans le monde,
Le pillage légalisé,
Les déportations en grandes masses,
Le commerce et la consommation de l’opium,
Les assassinats de toutes les façons possible et imaginable,
Les tortures et l’esclavage généralisé,
Pendant plus de cinq cents ans.
Vous et vos pareils, comme fils ainés du libéralisme,
Continuant sur la même logique et la perfectionnent,
Vous avez instauré les fours crématoires,
Les camps de concentrations,
Les guerres raciales et de conquêtes,
Vous et vos nazillons en herbe vous avez laissé sur le terrain,
Plus de cinquante millions de mort entre 1939 et 1945
N’oubliez pas que nous, nous avons payés
Un lourd tribu à la libération de l’Europe
Souvenez-vous que nous contrairement,
Aux alliés capitalistes,
Nous avons toujours tenu nos engagements,
Même si parfois cela était contraire à nos principes.
Vous continuateurs des nazis,
Vous venez nous faire la leçon,
Commencée d’abord par dépasser votre propre ignorance et votre inculture,
C’est vrai que l’on ne peut reprocher à un âne,
D’être qu’un âne,
Donc essayer un peu de vous émanciper,
Mais j’en doute
Nous en dépit de beaucoup d’erreurs que nous assumons,
Mais qui sont aussi du fait,
Des puissances interventionnistes dans notre mère
patrie
Nous avons libérez
Cinq cents millions personnes de la nuit féodale,
En quelques décennies,
Et les avons conduits à l’ère moderne.
Aujourd’hui encore,
Nous en avons libérez de la pauvreté six cents millions.

Nous communistes, nous contribuons au monde,
Par d’immense avancé démocratique,
Qu’aucun autre régime au monde n’aurait imaginez
Ainsi nous avons légiférez les premiers,
Pour l’émancipation de la femme dans tous les domaines
Nous avons libérez nos enfants du travail forcés dans les mines,
Que vos pères leurs avaient infligés
Nous avons permis par nos combats,
Que l’éducation soit généralisée,
Que nos malades soient pris en charge par la collectivité,
Ainsi que nos pensionnés
Nous avons apportées l’indépendance aux peuples,
Asservis sous le joug de vos aïeux,
Mais permis également,
Que ceux-ci puissent acquérir leurs propres cultures,
Qu’ils puissent disposer d’eux-mêmes,
Gérer leurs affaires en toute indépendance
Nous avons libérer le travail et les travailleurs,
Des entraves ou votre capitalisme libéral l’avait enfermé
Nos savants on fait en sortes,
Que les sciences se développent dans l’intérêt de tous
Dans le domaine de la culture,
Beaucoup de grands noms célèbres
On fait partie d’une manière ou d’une autre de notre mouvement,
Dans le cinéma, littérature,
Qu’en poésie, en peinture,
En science sociale,
En psychologie, en psychanalyse,
Notre contribution a été immense dans tous ces domaines,
Et dans d’autres encore,
Notre contribution à des nouveaux concepts ont été déterminant,
Et le sont encore de nos jours
Et vous quels apport,
Avez-vous porté sur nos fonds baptismaux,
À part les guerres et la haine de l’autre
AGRO SALVATORE

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

turia

Image de turia

Nom : AGRO

Prénom : Salvatore

Naissance : 11/12/1953

Présentation : Textes écrits par la furie de transmettre mes sentiments sur plusieurs sujets, je ne suis pas un poète je m'en ai pas la capacité,ni la formation pour ce faire, mais ces textes sont appréciés...

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS