Poème 'Case d’Armons – Saillant' de Guillaume APOLLINAIRE dans 'Calligrammes'

Case d’Armons – Saillant

Guillaume APOLLINAIRE
Recueil : "Calligrammes"

À André Level

Rapidité attentive à peine un peu d’incertitude
Mais un dragon à pied sans armes
Parmi le vent quand survient la
torpille aérienne
Le balai de verdure
T’en souviens-tu
Il est ici dans les pierres
Du beau royaume dévasté

Salut Le Rapace

Grain de blé

Mais la couleuvre me regarde dressée comme une épée

Vive comme un cheval pif
Un trou d’obus propre comme une salle de bain
Berger suivi de son troupeau mordoré
Mais où est un coeur et le svastica
Aÿ Ancien nom du renom
Le crapaud chantait les saphirs nocturnes

Lou
Lou Verzy

VIVE
LE
CAPISTON

Et le long du canal des filles s’en allaient

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto