Poème 'Chanson à boire' de Paul SCARRON

Chanson à boire

Paul SCARRON

Que j’aime le cabaret !
Tout y rit, personne n’y querelle.
La bancelle
M’y tient lieu d’un tabouret.
Laissons les interests
Des culs, des tabourets ;
La Noblesse
Pour la fesse
Fait prouesse :
En bien beuvant
Taschons d’en faire autant.

Tout respect et tout honneur
A Messieurs les porteurs de rapieres ;
Leurs derrieres
Font pourtant trop de rumeur :
Quoy ! pour le cu caduc
De la femme d’un Duc
Tout le monde
S’entre-gronde,
S’entre-fronde,
Et pour le cu
Tout s’en va T. U. tu !

Vray-Dieu ! que le vin est bon !
Qu’il est frais ! Dans mon verre il petille.
Qu’on me grille

Vistement de ce jambon !
Ô que je vay disner !
Que je m’en vay donner !
Ça! courage !
Faisons rage :
Ce potage
Bien mitonné
Est d’un goust raffiné.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto