Poème 'Chanson : Philis, vous vous plaignez…' de Paul SCARRON dans 'Poésies'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Paul SCARRON > Chanson : Philis, vous vous plaignez…

Chanson : Philis, vous vous plaignez…

Paul SCARRON
Recueil : "Poésies"

(orthographe modernisé)

Philis, vous vous plaignez que je n’ai point d’esprit
À vous parler de mon martyre.
Hélas ! ignorez-vous qu’un mal que l’on peut dire
N’est jamais si grand que l’on dit ?

Un Amant dit assez quand il est interdit,
Quand il languit, quand il soupire ;
Mais apprenez, Philis, qu’un mal que l’on peut dire
N’est jamais si grand que l’on dit.

(orthographe ancienne)

Philis, vous vous plaignez que je n’ay point d’esprit
A vous parler de mon martyre.
Helas ! ignorez-vous qu’un mal que l’on peut dire
N’est jamais si grand que l’on dit ?

Un Amant dit assez quand il est interdit,
Quand il languit, quand il souspire ;
Mais aprenez, Philis, qu’un mal que l’on peut dire
N’est jamais si grand que l’on dit.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto