Poème 'Chevaux de bois' de Paul-Jean TOULET dans 'Contrerimes'

Chevaux de bois

Paul-Jean TOULET
Recueil : "Contrerimes"

A Pau, les foires Saint-Martin,
C’est à la Haute Plante.
Des poulains, crinière volante,
Virent dans le crottin.

Là-bas, c’est une autre entreprise.
Les chevaux sont en bois,
L’orgue enrhumé comme un hautbois,
Zo’ sur un bai cerise.

Le soir tombe. Elle dit :  » Merci,
 » Pour la bonne journée !
 » Mais j’ai la tête bien tournée…  »
- Ah, Zo’ : la jambe aussi.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. De gueules à deux renards d’or
    ----------------------------------------

    Les renards sont des plaisantins,
    Et parfois, même, ils mentent :
    C’est surtout l’espèce volante,
    Experte en baratin.

    Ne tombez pas sous leur emprise,
    Ne leur accordez foi :
    Avec leurs discours à la noix,
    Ils vous mettraient en crise.

    -- Renards, si vous parlez ainsi,
    Votre offre est bien tournée,
    Mais je n’y perdrai ma journée,
    Au revoir et merci.

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto