Poème 'De tout ce gala de province' de Paul-Jean TOULET dans 'Contrerimes'

De tout ce gala de province

Paul-Jean TOULET
Recueil : "Contrerimes"

De tout ce gala de province
Où l’on donnait Manon,
Je ne revois plus rien sinon
Ta forme étrange, et mince ;

Et lorsqu’à ce duo troublant
Tes yeux me firent signe,
Frissonner le frimas d’un cygne
Sur ton bel habit blanc ;

Sinon ton frère sur le siège
Du fiacre vingt-et-huit
Où tu avais l’air, dans la nuit
D’une image de neige.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Nef surgissant des ténèbres
    ---------------

    La nef aborde une province,
    Le capitaine invente un nom
    Et fait résonner le canon ;
    Dans l'air monte une fumée mince.

    Cet instant est assez troublant,
    Les gens, sur la côte, font signe,
    Un grand nuage est comme un cygne
    Par-dessus la nef, digne et blanc.

    Le village devient le siège
    De Monseigneur le vice-roi ;
    Il gagne de nouvelles lois,
    Qui peut dire si c'est un piège ?

Rédiger un commentaire

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto