Poème 'Décalage conscient' de PhulanKile

Décalage conscient

PhulanKile

Mais où est donc passé l’errant
Celui qui soufflait en moi auparavant
Lorsque le gros temps voulait l’émoi
Lorsque je ne vivais plus, enfin, pas encore avec toi.

7 Nucléaire 80
27 floréal 213

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS