Poème 'Devant Paris' de PhulanKile

Devant Paris

PhulanKile

Je me mets nu devant Paris,
né près de tours je jouis,
à la fenêtre de mon logis
j’emmerde ceux qui m’envient.
Ô dieux qu’Elle rit
de me voir las, encore en vie
de me voir bercé par Ennui,
alors que pour manger j’en chie,
et non de voir mon sexe débandé… tout riquiqui,
mon arc bandé dont la flèche a franchi
Pour Elle c’est dur -JE passe pour ahuri ;
l’espace muet de nos soucis.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS