Poème 'GENESIS' de ATOS

GENESIS

ATOS

Être en soi autour du monde.

L’empreinte du pas : une stature.
L’empreinte de l’oeil : une gravure.

Les veines et les paupières des volcans
battent notre rappel au monde.

L’OEIL PEINT CE QUE LA TERRE SCULPTE.

Autour de nous, le monde.
A nos yeux , l’étendue d’une certitude
A nos lèvres, l’infini de son étendue.
Dans nos mains, la palette de son destin.

L’homme est le lecteur du monde.
Le livre ne lui appartient pas.

La vie est prêtée pour un rendu.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS