Poème 'Géométrie' de ATOS

Géométrie

ATOS

Tous les chemins se donnent la main.
Les quatre coins du monde n’existent pas.
Pas d’angle et ni de coin.
La terre rayonne, elle est si ronde…
Sur sa figure ? un infini de points.

Toutes les gouttes remontent au ciel.
Les océans n’existent pas..
Pas de cap ni de pôle.
La mer déborde, elle et si vague.
A sa surface ? un infini d’humains.

Le feu court à travers chant.
Plus de silence.
Trop de sang!
L’humain s’étonne, il est vivant.
Dans ses mains, une poignée de cendre,
Et dans ses yeux, tous les matins.

Le temps…
N’excuse rien.

Poème préféré des membres

Loic a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS