Poème 'J’accorde' de ATOS

J’accorde

ATOS

J’accorde à ton nom mon village montagne
une pierre de sienne et l’inconnu des ruelles

J’accorde à ton visage l’avril
cette place d’une main offerte
à tes cils d’enfants s’ouvrant sur la mer

J’accorde à ma vie ton image
recueils en rocailles
brise respire au silence d’une voie
et la lumière d’une haleine

j’accorde à mes pas les marches
d’un dôme brillant
d’une colline en regard
plongeant la poussière d’un désert dans l’océan de ma chair

J’accorde à nos corps
toutes les écorces d’un être
mille jardins-ivres d’or
renaissant à nos veines

J’accorde à cet arbre
le partir d’un hiver
chargé d’espoir
vers des îles secrètes
accrochées au possible des siècles

j’accorde à ta vie
la raison de la mienne
comme la vivance d’une lampe
posée aux bords de mes lèvres

J’accorde à cette adresse
l’espace d’un abri
comme couleur d’un fruit
née dans la nuit de sa graine.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS