Poème 'J’aimais, jamais' de PhulanKile

J’aimais, jamais

PhulanKile

Un froid jour douloureux, une pauvre matinée
Alors que tu n’avais même pas la peau satinée
tu m’as eu par l’assouvissement d’un corporel vice
Et alors dans la rue, tu as pris ma virginité encore lisse

tu as pris bien plus qu’une future vie
tu as pris l’acte même de ce triple cri
tu m’as pris plus que l’envie
tu as souligné les limites de mon Fleury
tu m’as bousculé ma vie
le bonheur d’être en vie
Plus, un toi un moi un elle ou lui

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS