Poème 'Canopy' de ATOS

Canopy

ATOS

Canopy,
J’ai l’avenue plein de costards
On my rock
douce
et regard noir
je pose mes yeux
sur tes fesses giratoires

il fait trottoir
à se vider la mémoire

d’un coup de langue
au bout d’ la rue
C’était quand même un peu blizzard.

lecture sur photographie de Saul Leiter
Photographie : Canopy, » 1958 de Saul Leiter.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS