Poème 'La chanson' de ATOS

La chanson

ATOS

Tes mains sont mes oreilles
elles plissent leurs ailes contre mon front

elles savent le bruit de la mer
quand je plonge dans tes yeux à reculons

Tes mains donnent sur mes seins
c’est une longue vue à foutre en l’air
toutes les étoiles dans le ciel

Tes mains sont aquarelles
et je tiens à leur chanson.

"La troisième oreille" - Linogravure - Olivier O Olivier

"La troisième oreille" - Linogravure - Olivier O Olivier

Poème préféré des membres

Loic a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS