Poème 'La conque' de ATOS

La conque

ATOS

Lorsque qu’une conque lagune à l’oreille d’un fleuve
c’est tout le cœur qui vous entre le soleil et les vagues
et qui vous cloche-porte ses prunelles à travers le ciel.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS