Poème 'La ligne' de ATOS

La ligne

ATOS

On ne revient jamais
Mais on arrive un jour.

On part, on quitte, on marche.
On ne s’en remet jamais.

On garde sous ses ongles la noire en secret.
On serre le vide dans le poing comme va le vent sur le sable.
On voudrait se savoir sur la route.

On ne revient jamais.
On arrive chaque jour.

On trouve dans ses mains un peu de sable,
un peu de cendre sous ses ongles.
On se connaît dans l’ombre.

On entre, on garde, on reste.
On ne se retourne jamais.

Et puis ça s’arrête un jour.

Sur la musique de James Newton Howard  » What are you asking me ? »
Film : Le Village 2004 – http://www.youtube.com/watch?v=0pL46hSvvFA

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS