Poème 'La pointe du Sphinx' de ATOS

Accueil > Les membres > Page de poésie de ATOS > La pointe du Sphinx

La pointe du Sphinx

ATOS

En une terre profonde, il sommeille.
Il grave le rêve dans la pierre du monde.

Il pressent les noces sauvages.
Il sent la déchirure du ciel
Il sait le désir des mers.

A son cou,s’accroche l’espoir des retours.
Sur son dos, s’éploie la fortune des mondes.

Il plante son attente
dans l’onde de l’homme.

A la fin de tout chemin,
Il vient tenir parole :
«  Venir serait ce fuir ? partir est ce conquérir ? »
Un rocher te laisse libre passage.

Quel poids donner à ses questions ?

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS