Poème 'Lard pouètik' de PhulanKile

Lard pouètik

PhulanKile

Est ce du lard
ou est ce du cochon
que cet art
de poésie que l’on dit polisson
Il faudrait en plus que je le définisse
le quantifie, Que je le finisse
l’épuise du souffle de mon cri

Qu’est ce à dire que la poésie
celle qui souffre ou celle qu’éblouie
celle qui passe outre ou celle qui s’enfuie
Non, non nul sentiment ne m’en fus ressenti

La poésie reste une énigme
pour ceux qui ne se heurtent à la rime
arrimant la rime à l’envie de son cri
poussant plus loin la digue de ses vers fleuris.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS