Poème 'L’automne' de Hamid54

L’automne

Hamid54

À toutes ces fresques que la nature ordonne,
En ce mois d’octobre où le bois parait violet.
Comme si un peintre en face d’un chevalet,
Accroît les détails des couleurs de l’automne.

En ce mois d’octobre où le bois parait violet,
Dans le dôme blafard, le morne monotone,
Accroît les détails des couleurs de l’automne,
Et l’âme poétique inhale le reflet.

Dans le dôme blafard, le morne monotone,
Le jaune verdâtre et l’ocre cuir du bolet,
Et l’âme poétique inhale le reflet.
La nature expose une beauté tatillonne.

Le jaune verdâtre et l’ocre cuir du bolet,
Proposant un aspect à cette âme gloutonne.
La nature expose une beauté tatillonne,
Et amorce son chant, un chant d’amour complet.

Proposant un aspect à cette âme gloutonne,
D’un poète flânant sur le gazon douillet
Et amorce son chant, un chant d’amour complet
À toutes ces fresques que la nature ordonne.
____________

Images et Sensations.
COPYRIGHT© – ISBN 978.9947.30.246.0

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Hamid54

Image de Hamid54

Nom : Hamid

Prénom : Abed

Naissance : 28/10/1954

Présentation : Bonjour à tous. Je m'appelle Hamid Abed, Je suis de Kabylie, en Algérie. Retraité de la fonction publique depuis quelques années. Depuis ma retraite, je me suis consacré à l'écriture de la...

Accéder à sa page de poésie

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS