Poème 'Un souvenir' de Hamid54

Un souvenir

Hamid54

Quand je revois l’instant l’émotion me touche :
C’était l’unique fois, notre céleste jour.
On était enlacés et j’admirais sa bouche,
Comment sceller le fait en un geste d’amour.

Vêtu d’inquiétude et d’un étrange délire :
Le reflet de juillet m’offrit sa nudité.
Lèvres entrouvertes, elle se fait séduire,
Elle est toute d’envie et sensualité.

Vaincu, à bout de soif, toute l’âme qui souffre,
J’osais un baiser en or, ce que j’avais de beau,
Un profond abîme où le désir s’y engouffre,
Sous les rayons ardents d’un embrasé flambeau.

Et, je rêvais, entrain d’ôter toute innocence,
Au bel ange parfait, mais le temps est radin,
C’était là, notre sceau, qu’on périsse en silence,
Ne ressemblait-il pas au « Baiser » de Rodin ?
______________
Images et Sensations – COPYRIGHT©
ISBN 978.9947.30.246.0

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Hamid54

Image de Hamid54

Nom : Hamid

Prénom : Abed

Naissance : 28/10/1954

Présentation : Bonjour à tous. Je m'appelle Hamid Abed, Je suis de Kabylie, en Algérie. Retraité de la fonction publique depuis quelques années. Depuis ma retraite, je me suis consacré à l'écriture de la...

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS