Poème 'Le cadre' de ATOS

Le cadre

ATOS

Tout d’abord une ligne tirant sa révérence au soleil naissant,
Un ailleurs dans lequel s’estomperaient des gestes insensés.
Une douceur qui apaiserait des ombres trop vite tracées.

Et puis, cette étrange lumière révélant l’espoir annoncé.
De simples petits mots nuanceraient
En quelques touches,
Mille regrets dissonants.

Et toute une colline retracerait le chemin le plus troublant.

Mais dans le fond de cette toile,
Un silence briserait la perspective imaginée.

Ainsi se dévoileraient deux fragiles silhouettes
Au fond du décor de cette scène inachevée.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS