Poème 'Le chemin vers la grève' de ATOS

Accueil > Les membres > Page de poésie de ATOS > Le chemin vers la grève

Le chemin vers la grève

ATOS

Au pied d’une colonne de pierre
J’enfouis ce qui me restait de colère.
C’est ainsi que je dressai mon calvaire.
Je pris le chemin vers la grève.
Le vent portait mon rêve.
Éprise de ce jour,
Je possédai la lande.
Le vent forçait ma chair.
La molinaie se dévoilait,
La dune m’appartenait,
Et l’érica m’accueillait.
C’est ainsi que je vins seule,
Les combats avaient cessé.
Enfin je me remis au monde.
Tout pouvait enfin commencer.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS