Poème 'Le portrait' de ATOS

Le portrait

ATOS

Je faisais ce portrait fou où j’établissais mon âme.
Une terre d’exil où soupirait en mon absence
tout ce que les flots de l’ennui avaient rejeté sur ses rives.
Mon œil en parcourant cet horizon tapissé de désir
entrait comme une lame dans les chairs de la nuit.
Je pensais en un décor épars où je croyais rejoindre l’infini
alors que se gravait le sujet d’une image au centre de la vie.
Et dans la folie de ce portrait j’entendais rire mon âme.
Tout pensait fuir alors que j’approchais.

Poème préféré des membres

VVAL a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS