Poème 'Le Rose' de Théophile GAUTIER dans 'Poésies nouvelles et inédites'

Le Rose

Théophile GAUTIER
Recueil : "Poésies nouvelles et inédites"

Je connais tous les tons de la gamme du rose,
Laque, pourpre, carmin, cinabre et vermillon.
Je sais ton incarnat, aile du papillon,
Et les teintes que prend la pudeur de la rose.

À Grenade, des bords que le Xénil arrose
J’ai, sur le Mulhacen lamé de blanc paillon,
Vu la neige rosir sous le dernier rayon
Que l’astre, en se couchant, comme un baiser y pose.

J’ai vu l’aurore mettre un doux reflet pourpré
Aux Vénus soulevant le voile qui leur pèse,
Et surpris dans les bois la rougeur de la fraise.

Mais le rose qui monte à votre front nacré
Au moindre madrigal qu’on vous force d’entendre,
De la fraîche palette est le ton le plus tendre.

1867

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Le seigneur du trou noir
    ------------------------------

    Il n’en sort jamais rien, pas même un photon rose ;
    Mais, au coeur du trou noir, est un grand pavillon
    Où demeure un Seigneur, maître des tourbillons
    Et d’engloutissements qu’il chante en belle prose.

    Puits gravitationnel que la matière arrose,
    Toi qui peux moissonner sans creuser de sillons,
    Vainement Cupidon te lance un aiguillon,
    Au coeur de ce néant, lourdement il se pose.

    L’empereur de ces lieux, chaussé de charentaises,
    Inspecte le bilan de ses douze diocèses
    Dont chaque évêque fut par ses soins consacré.

    Tout cela n’est connu que par quelques légendes
    Sur cet endroit fermé, que, dit-on, ne transcende
    Pas un seul neutrino, pas un photon nacré.

Rédiger un commentaire

Théophile GAUTIER

Portait de Théophile GAUTIER

Pierre Jules Théophile Gautier est un poète, romancier, peintre et critique d’art français, né à Tarbes le 30 août 1811 et mort à Neuilly-sur-Seine le 23 octobre 1872 à 61 ans. Né à Tarbes le 30 août 1811, le tout jeune Théophile garde longtemps « le souvenir des montagnes bleues ». Il a trois ans lorsque sa famille... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto