Poème 'L’écorce des pierres' de ATOS

Accueil > Les membres > Page de poésie de ATOS > L’écorce des pierres

L’écorce des pierres

ATOS

Tes doigts sous les graviers plongent dans l’écuelle de l’ été,
Entre- miettes de pain brûlé.
Dix sept ombres s’étirent.
Une ligne saigne sous un banc de fleurs séchées.
La pierre fait entrer le soleil dans le milieu de sa chair
Sa marche est blanche entre les bois d’un atelier.
C’est le sacre de l’absence sous l’ombre d’un rosier.
Sur les terrasses des piliers de mémoire.
Prendre juste au fond du couloir une lumière en espalier.

Poème préféré des membres

laurentpasquelin a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. regarder l'appel au fin fond/construction aride en plein vent/ je me retourne en demie cercle/mes yeux s'éclairent en lumière.....
    ces vers m'ont étaient inspiré par la lecture de votre poème que j'apprécie.....sympathiquement laurent

  2. Amitiés Laurent.

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS