Poème 'Lectures – IV' de ATOS

Lectures – IV

ATOS

La peine que je contiens me permet d’estimer l’océan qui s’est retiré.

La patience est une capacité, en faire une qualité c’est renoncer.

Courir sans en connaître le sens et aimer sans en connaître le goût :
troubles des sens qui étouffent tous les brasiers.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS