Poème 'Lectures – V' de ATOS

Lectures – V

ATOS

Ne prenez jamais appui sur un arbre sans connaître ses racines.
Sans cela, vous pourriez voir toute une forêt tomber.

Tellement de bouteilles à la mer ! Quelle soif !

Si tu portes une coupe à ta bouche, bois tout ce qu’elle contient.
Du début à la fin tu verras, son goût ne changera pas.
Ce qui changera c’est uniquement ton besoin.
La coupe, elle, n’avait pas besoin de ta bouche.

Ne dis pas que ton voyage subit la route et qu’à ce titre ton voyage ne vaut rien.
Demande toi : pourquoi cette route ?

Aimer ce n’est pas posséder. Je ne suis pas sûre que l’escargot aime ses cornes.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS