Poème 'Les Étoiles' de Théodore de BANVILLE dans 'Rondels'

Les Étoiles

Théodore de BANVILLE
Recueil : "Rondels"

Les cieux resplendissants d’Étoiles
Aux radieux frissonnements,
Ressemblent à des flots dormants
Que sillonnent de blanches voiles.

Quand l’azur déchire ses voiles,
Nous voyons les bleus firmaments,
Les cieux resplendissants d’Étoiles
Aux radieux frissonnements.

Quel peintre mettra sur ses toiles,
O Dieu! ces clairs fourmillements,
Ces fournaises de diamants
Qu’à mes yeux ravis tu dévoiles,
Les cieux resplendissants d’Étoiles?

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. salut j'aime moyen ce jeu.je lui met 14,5 sur 20 biz les potes

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS