Poème 'Villanelle de Buloz' de Théodore de BANVILLE dans 'Odes funambulesques'

Villanelle de Buloz

Théodore de BANVILLE
Recueil : "Odes funambulesques"

J’ai perdu mon Limayrac ;
Ce coup-là me bouleverse.
Je veux me vêtir d’un sac.

Il va mener, en cornac,
La Gazette du Commerce.
J’ai perdu mon Limayrac.

Mon Limayrac sur Balzac
Savait seul pleuvoir à verse.
Je veux me vêtir d’un sac.

Pour ses bons mots d’almanach
On tombait à la renverse.
J’ai perdu mon Limayrac.

Sans son habile micmac,
Sainte-Beuve tergiverse.
Je veux me vêtir d’un sac.

Il a pris son havresac,
Et j’ai pris la fièvre tierce.
J’ai perdu mon Limayrac.

A fumer, sans nul tabac !
Depuis ce jour je m’exerce.
Je veux me vêtir d’un sac.

Pleurons, et vous de cognac
Mettez une pièce en perce !
J’ai perdu mon Limayrac,
Je veux me vêtir d’un sac !

Octobre 1845.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS