Poème 'Les gamelles' de ATOS

Les gamelles

ATOS

Par la sente douce
Que murmure mes lèvres
Tu t’en vas faire…le jour
Et moi je m’en…retourne.

Mes silences reconnaissent tes pas
Dès que l’heure fauve quitte le bois.

Le voile de la nuit tombe sur la berge
Les songes plongent et baisent l’onde.
L’étang se glisse dans le temps.
Le soleil pénètre l’ambre.

Je suis à présent d’un ailleurs.
D’autrefois,
Tu comprendras..

A travers la mémoire de nos gestes
Mes chants inventent ma sagesse.
Mes veines nourrissent un ciel
Où file l’étoile d’or.
L’ Infortune de l’automne
Me transporte en lit de roses..

La couleur du fleuve t’apportera
Quelque nouvelle de moi.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS