Poème 'Les Joyeusetés du Trépas' de Théophile GAUTIER dans 'Poésies nouvelles et inédites'

Les Joyeusetés du Trépas

Théophile GAUTIER
Recueil : "Poésies nouvelles et inédites"

De son destrier qui se cabre
Il jette à bas le chevalier,
Qu’il pousse à la danse macabre
En retournant le sablier ;

Avec un crâne joue aux quilles
Aux tonnelles des cabarets ;
Du boîteux casse les béquilles,
Du coureur coupe les jarrets ;

Pour modèle offrant son squelette,
Pose en Vénus dans l’atelier ;
Arrache au peintre sa palette,
Fier comme Job sur son fumier !

Pousse une botte au maître d’armes,
Botte secrète et bien à fond ;
Prend l’enfant à la mère en larmes,
Ôte sa marotte au bouffon ;

Avec le camail du chanoine
Encadre son masque camus,
S’assoit dans la stalle du moine
Dont il interrompt l’Oremus ;

Pour s’y mettre, il chasse du trône
L’empereur tout pâle d’effroi,
Et pose sur son crâne jaune
La couronne arraché au roi ;

Malgré les clefs et la tiare
Il prend le pape au Vatican,
Et, railleur, au ballet bizarre
Il lui fait danser la cancan !

1857

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Théophile GAUTIER

Portait de Théophile GAUTIER

Pierre Jules Théophile Gautier est un poète, romancier, peintre et critique d’art français, né à Tarbes le 30 août 1811 et mort à Neuilly-sur-Seine le 23 octobre 1872 à 61 ans. Né à Tarbes le 30 août 1811, le tout jeune Théophile garde longtemps « le souvenir des montagnes bleues ». Il a trois ans lorsque sa famille... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto