Poème 'Les Lions de l’Arsenal, à Venise' de Théophile GAUTIER dans 'Poésies nouvelles et inédites'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Théophile GAUTIER > Les Lions de l’Arsenal, à Venise

Les Lions de l’Arsenal, à Venise

Théophile GAUTIER
Recueil : "Poésies nouvelles et inédites"

Imité de Goethe

Deux grands lions, rapportés de l’Attique,
Font sentinelle aux murs de l’Arsenal,
Paisiblement ; — et près du couple antique
Tout est petit : porte, tour et canal.

Ils semblent faits pour le char de Cybèle,
Tant ils sont fiers ; et la mère des Dieux
Voudrait au joug ployer leur cou rebelle,
Si pour la terre elle quittait les cieux.

Mais maintenant ils gardent la poterne,
Tristes, sans gloire ; et l’on entend ici
Miauler partout le chat ailé moderne
Que pour patron Venise s’est choisi !

1851

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Goethe :
    ------------------------------------

    Ruhig am Arsenal stehn zwei altgriechische Löwen;

    Klein wird neben dem Paar Pforte wie Turm und Kanal.

    Käme die Mutter der Götter herab, es schmiegten sich beide

    Vor den Wagen, und sie freute sich ihres Gespanns.

    Aber nun ruhen sie traurig; der neue geflügelte Kater

    Schnurrt überall, und ihn nennet Venedig Patron.

Rédiger un commentaire

Théophile GAUTIER

Portait de Théophile GAUTIER

Pierre Jules Théophile Gautier est un poète, romancier, peintre et critique d’art français, né à Tarbes le 30 août 1811 et mort à Neuilly-sur-Seine le 23 octobre 1872 à 61 ans. Né à Tarbes le 30 août 1811, le tout jeune Théophile garde longtemps « le souvenir des montagnes bleues ». Il a trois ans lorsque sa famille... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto